Les clés pour réussir sa PACES

Prépa PACES

La première année commune aux études de santé (PACES) est un véritable cauchemar pour tous les futurs étudiants en médecine. La PACES est en effet couronnée d’un concours qui sélectionnera ceux qui vont intégrer plus tard les facultés de médecine. Le nombre des admis est très limité.

S’y préparer dès la classe de terminale

Vous pensez faire votre prépa médecine qu’une fois seulement votre baccalauréat en poche ? C’est justement l’erreur que de nombreux élèves commettent. Ainsi, quand ils se retrouvent par la suite en première année commune aux études de santé, ils se rendent compte qu’ils n’ont pas du tout le niveau exigé. La conséquence, ils échouent au concours et n’ont pas d’autres choix que de repasser leur PACES, s’ils veulent toujours devenir médecins.

Attention toutefois, car tous ceux qui n’ont pas été reçus ne peuvent redoubler. Ici aussi, les conditions d’acceptation sont très drastiques. Qui plus est, un seul et unique redoublement n’est accepté. Autrement, dégoutés, découragés et dépités, beaucoup décident même d’abandonner, alors qu’ils rêvent depuis leur enfance d’exercer cette profession. C’est d’autant plus dommage s’ils ont tout mis en œuvre pour y arriver. Et ce ne sont pas du tout leur volonté et leur motivation qui sont remises en cause, mais plutôt leur manque de préparation.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, en sachant que le numerus clausus est toujours de deux cent dix-huit pour cette année, de plus en plus d’élèves prennent les devants. Beaucoup s’inscrivent dès la terminale à des cours de préparation pour rentrer en médecine. La preuve du bien-fondé de cette formule : sur cinq élèves qui ont passé avec brio le concours de médecin, au moins trois ont fait une prépa. Et ces formations ne sont pas seulement réservées aux futurs étudiants en médecine. Ceux qui veulent aussi suivre un cursus en odontologie, en pharmacie, ou en kinésithérapie sont aussi encouragés à s’y inscrire.

Comment choisir son école de prépa médecine ?

1ère année de médecine

Nombreux sont les organismes qui proposent ce tutorat. Néanmoins, les étudiants se tournent surtout vers le secteur privé, particulièrement les écoles avec des taux de réussite élevés. Et dans la mesure où les frais de scolarité ne sont pas du tout donnés, il est essentiel de bien se renseigner sur la réputation de la structure. Quels sont les programmes qui y sont proposés ?

Chimie, biologie cellulaire, physique… Est-ce que ce sont des cours intensifs, de l’initiation et de la familiarisation aux matières enseignées en PACES, ou tout simplement une petite remise à niveau ? S’informer également sur les outils et les approches pédagogiques, ainsi que sur l’expérience des professeurs. En effet, chez certains établissements, ce sont des étudiants en médecine de deuxième ou de troisième année qui assurent les cours.

Mais le cadre et la logistique sont aussi importants. Privilégiez les enseignes qui dispensent les enseignements dans de véritables salles de classe. Les plus sérieux organisent même des portes ouvertes pendant la période d’inscription pour laisser aux futurs élèves le temps de se familiariser avec le cadre et l’environnement de l’organisme. Enfin, les institutions qui proposent des programmes hebdomadaires trop chargés sont à éviter, car ne perdez pas de vue que vous devez aussi préparer votre bac.

Écrit par Aymeric le dans Enseignement supérieur

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 425bwuesg4