Quelles formations pour travailler dans l’économie ?

Pour peu que vous soyez doué en chiffres et que vous ayez un bon esprit d’analyse, vous pouvez tout à fait envisager un métier dans l’économie. Que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé, il existe de nombreuses opportunités à saisir.

Quelles formations pour travailler dans l’économie ?

Les métiers dans le secteur privé

Considérée comme le nerf de la guerre, l’économie est le poumon de notre société actuelle. Il est donc normal que l’État comme les entreprises expriment un fort besoin d’expertise dans ce domaine. Ces experts sont en charge d’analyser les mouvements financiers et économiques pour anticiper les menaces et permettre la prise de décisions stratégiques. Dans le secteur privé plus spécifiquement, une entreprise a besoin d’un spécialiste en économie pour la guider dans des activités de fusions et acquisitions, investissements, recherches de capitaux et autres.

Parmi les métiers clés figure le statisticien qui a pour mission de créer des modèles statistiques permettant aux structures parapubliques, organismes publics et grandes entreprises de concevoir leurs prochaines actions. Dans le secteur de la finance, les gestionnaires de portefeuille, investisseurs et autres sociétés cotées en Bourse ont besoin des lumières des analystes pour les travaux de données financières, prospectives, calculs de rentabilité et autres. N’oublions pas les banques et les assurances qui sont des secteurs clés de l’économie. Ces derniers sont toujours créateurs d’emploi selon Économie Magazine. Des conseillers de clientèle, aux analystes de crédit en passant par les concepteurs de produits financiers, plusieurs opportunités de travail sont offertes. Des études en gestion et en économie sont généralement requises pour œuvrer dans ces domaines.

Les métiers dans le secteur public

Le secteur public et parapublic constitue une mine de débouchés pour ceux qui ont suivi des formations sur l’économie. Les collectivités et l’État notamment sont toujours en quête de personnels ayant une connaissance accrue du contexte économique couplée à une expertise en matière de gestion. Le professorat et la recherche offrent aussi des postes à pourvoir. Et que dire de l’économie sociale et solidaire ? Ce secteur en plein essor développant des activités économiques répondant aux besoins des territoires compte plus de deux millions de salariés dans l’Hexagone. Les métiers qui y sont liés sont particulièrement nombreux : assistant de vie pour personnes âgées, auxiliaire de vie sociale, technicien de l’intervention sociale et familiale, aide-soignant et bien d’autres encore.

Quelles études poursuivre ?

Dans le secteur de la banque et des assurances, il est possible d’être opérationnel dès deux années d’études. Les spécialités comme le BTS commerce international, BTS management des unités commerciales, BTS de comptabilité et gestion des organisations, le DUT carrières juridiques ou le DUT techniques de commercialisation conduisent vers de nombreux débouchés. De grandes écoles dont celles spécialisées en commerce et management offrent aujourd’hui des formations de pointe.

Pour ce qui est de l’économie sociale et solidaire, les formations sont aussi pléthoriques. Pour devenir un auxiliaire de vie pour les personnes âgées par exemple, un diplôme CAP est demandé. L’obtention de la MC aide à domicile nécessite ensuite une année d’études. Ceux qui veulent devenir techniciens de l’intervention sociale et familiale qui consiste à fournir une aide matérielle aux familles qui sont dans une situation délicate (naissance, handicap, hospitalisation) doivent avoir un diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale.

Écrit par Aymeric le dans Enseignement supérieur

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : max9jn2ckr