Lycée agricole : un vrai choix d’orientation

Formation agricoleFaire tomber les préjugés à propos des formations en lycée agricole n’est pas chose aisée. Encore de nos jours, malgré la multiplication et l’encouragement des filières professionnelles, on continue de penser que le lycée agricole est une école... d’agriculteurs, pour ne pas dire "ploucs".

En réalité, les structures scolaires d’enseignement agricole et agroalimentaire sont dédiées, certes aux métiers de la culture et de l’élevage, mais le contenu des formations s’étend aussi à l’écologie, à la gestion...

Une formation exhaustive

En lycée agricole, la liste des orientations possibles est abondante et se décline à tous les niveaux de formation, du CAPA au BEPA (A = agricole) en passant bien sûr par une large palette de Bac pro, mais il existe aussi une filière générale : le Bac S spécialité "biologie - écologie".

Ce dernier donne accès à tous les BTS agricoles mais également, pour les meilleurs élèves, aux prépas, écoles vétérinaires et même aux écoles d’ingénieurs. L’ingénieur agronome a de hautes responsabilités dans les domaines du vivant (pêche, agriculture, environnement...) et est souvent chargé de la gestion d’organisations complexes, parfois d’importants organismes scientifiques.

Les autres diplômes permettent d’intégrer directement le marché du travail. Le lycée agricole aux "fils de paysans" et aux ratés, c’est dépassé ! Et du passé surtout, fort heureusement pour ce secteur plein d’avenir à l’inverse des idées reçues.

Un secteur en pleine mutation

Prépa ingénieur agro Malgré des normes réglementaires de plus en plus exigeantes qui complexifient la tâche et exigent souvent un investissement financier important, le secteur agricole continue d’embaucher beaucoup de salariés.

Mais les candidats sont également attendus au tournant pour la reprise d’exploitations parfois imposantes. Outre ces métiers de l’agriculture "pure et dure", le secteur a l’avantage d’être extrêmement diversifié, avec des dizaines de spécialisations tels que l’entretien forestier, la culture et le séchage du tabac, la production de lait, la viticulture, les métiers vétérinaires et de la mécanique... De la production à la distribution, agriculture rime avec polyvalence, efficacité et surtout, passion.

Un tiers des exploitants la partage d’ailleurs dans le cadre d’une activité d’appoint tournée vers le tourisme et les loisirs (gîtes ruraux, fermes éducatives).

Le Bac technologique (STAV)

Le baccalauréat technologique, intitulé STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant) permet d’acquérir les bases nécessaires à la poursuite d’études supérieures courtes (BTS ou DUT par exemple). Cette filière est la suite logique de l’enseignement dit "d’exploration" proposé en classe de Seconde par les lycées agricoles, mais le STAV peut aussi être intégré par les titulaires d’un BEPA (diplôme intermédiaire préparé en 2 ans à l’issue de la 3ème).

Le bac technologique en agronomie débouche naturellement vers de nombreuses spécialités accessibles notamment en BTS : Hygiène propreté et environnement, Agroéquipement, Bio analyses et contrôles de qualité dans les industries alimentaires, Techniques et commerce...

Le DUT "Génie biologique" peut être intégré de même par ces bacheliers, ou encore diverses prépas. La formation prévoit 5 semaines de stage en entreprise.

Écrit par Aymeric le dans Enseignement secondaire

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : nbg275nj4n