La sécurité sociale étudiante : comprendre le fonctionnement

Sécurité sociale étudiante

Une fois le Bac en poche, le marathon des inscriptions en enseignement supérieur commence, et là, il va être question de la sécurité sociale étudiante : c’est d’elle dont vous allez dépendre dorénavant. Oui, mais ce n’est pas si simple...

Pour avoir droit au remboursement de vos soins (maladie ou maternité) pendant toute la durée de l’année universitaire, l’affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire : elle va généralement de paire avec le choix d’une mutuelle étudiante.

L’affiliation à la sécurité sociale étudiante

Atteindre 20 ans au cours de l’année universitaire, c’est à dire entre le 1er octobre et le 30 septembre de l’année suivante, constitue une donnée qui change les modalités d’affiliation.

De la même façon, certaines professions des parents entrainent des particularités pour l’étudiant.

Ce qu’il faut savoir, c’est que lors de votre première inscription, il y a de fortes probabilités pour que vous n’atteignez que 19 ans maximum au cours de cette année universitaire. Dans ce cas, on dit que vous êtes "ayant-droit" de vos parents, ce qui a pour conséquence la gratuité de votre affiliation à la sécurité sociale étudiante, qui est, malgré tout, obligatoire.

Votre réussite aux examens chaque année (!) vous fait rapidement atteindre 20 ans en cours d’année universitaire. Vous vous émancipez donc petit à petit et votre qualité d’"ayant droit" de vos parents disparait. Vous devez toujours vous affilier obligatoirement à la sécurité sociale étudiante mais dorénavant, elle devient payante. Seuls les boursiers ne la payent pas.

Ceci concerne la majorité des étudiants dont les parents sont salariés et assimilés. Dans le cas où vos parents sont des travailleurs non salariés ou relèvent de régimes spéciaux (notaires, EDF-GDF, Mines, RATP, Sénat, Assemblée Nationale, SNCF, militaires...), la plupart du temps, vous continuerez à être couverts par la sécurité sociale de vos parents, ce qui vous dispensera d’une affiliation à la sécurité sociale étudiante. Renseignez-vous auprès de leur caisse.

L’adhésion à une mutuelle étudiante

Mutuelle étudiante

Lorsqu’on devient étudiant, la confusion qui nait souvent lorsqu’on doit gérer cet aspect administratif, vient des "mutuelles" étudiantes car elles offrent bien des services (non obligatoires) de complémentaire santé aux étudiants mais ce sont aussi elles qui gèrent la sécurité sociale des étudiants, qu’ils soient "ayants droits" de leurs parents ou affiliés directement.

Le choix et l’adhésion à une mutuelle étudiante se fait conjointement à l’inscription universitaire. Attention, vous allez être démarché, voire harcelé, par les unes et les autres qui veulent gagner le plus d’inscription ! En gros vous aurez le choix entre La Mutuelle des étudiants (LMDE) d’une part, et d’autre part, l’une des 11 mutuelles étudiantes de proximité "régionales" du Réseau national emeVia (SMEREP, SMECO, etc...)

Les remboursements de soins

Que vous soyez affilié à la sécurité sociale gratuitement en tant qu’"ayant-droit" de vos parents ou affilié payant de 20 ans minimum, pour obtenir le remboursement de vos soins en cas de maladie ou de maternité, vous devrez vous adresser à la "mutuelle" étudiante que vous aurez choisie : c’est elle qui gèrera votre dossier, le tiers payant, la télétransmission de vos décomptes directement à votre mutuelle (système Noémie), le remboursement de la part Sécurité Sociale.

Concernant le remboursement de la part mutuelle complémentaire, c’est elle qui le fera également, uniquement si vous avez choisi chez elle de payer une complémentaire santé, en plus de l’affiliation obligatoire à la sécurité sociale.

Écrit par Aymeric le dans Enseignement supérieur

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : cj6khxrcqv