Fac, BTS, IUT : quelles différences ?

Etudiante en BTSAprès le bac, de multiples voies s’offrent aux étudiants, diverses aussi bien par leur statut (public ou privé), leurs critères et modes d’admission, leurs exigences de formation, que par leur contenu : on distingue ainsi la branche scientifique, littéraire, sociale, juridique, médicale...

Le choix d’orientation doit dépendre du projet et des objectifs du bachelier (enseignement, recherche, etc.) ; côté formation générale "classique", l’université, le BTS et le DUT (préparé dans un IUT) sont les plus répandus.

BTS et DUT, késako exactement ?

Contrairement aux parcours dispensés à la fac, BTS et DUT sont des formations courtes : d’une durée de 2 ans, ils donnent un diplôme ayant une valeur sur le monde du travail. Plus de 100 spécialités de BTS sont proposées, et 24 en DUT ; l’enseignement théorique, les travaux pratiques et les stages sont aussi importants dans les 2 filières.

Néanmoins, de plus en plus d’étudiants décident de poursuivre leurs études après ce type de diplôme, même si ces derniers sont "censés" mener, de manière plus ou moins directe, au marché de l’emploi – en particulier pour le BTS (Brevet de technicien supérieur). Celui-ci a lieu dans le cadre d’un lycée et développe les enseignements professionnels, tandis que le DUT reste davantage généraliste avec, de ce fait, une perspective de poursuites d’études plus large.

Pourquoi une formation courte ?

La tendance est aux filières courtes ces dernières années, ces formations ayant hérité d’une image positive : celle de former des personnes efficaces sur le terrain et directement opérationnelles sur le "terrain". Cet aspect professionnalisant ne primait peut-être pas autant autrefois, quand les études longues en université étaient les plus valorisées. Les préjugés séparaient alors les "intellectuels" des "manuels".

Cela n’est plus vrai de nos jours : l’engouement des professionnels va à l’expérience donnée par ces formations, courtes mais denses – les DUT et BTS envoient régulièrement leurs étudiants en entreprise au cours de la formation, sous forme de stage obligatoire ou par la voie de l’alternance. Il est aussi possible de cumuler BTS et DUT afin d’acquérir une double compétence.

Licence, Master, Doctorat

Un parcours classique en université

Le cursus LMD (Licence, Master, Doctorat) est le parcours suivi d’office à la fac. Cette réorganisation a eu lieu en 2005 dans le cadre de l’harmonisation des cursus d’enseignement supérieur européens, dans le but de faciliter la mobilité des étudiants. Les formations s’organisent autour de 3 diplômes : licence, master et doctorat.

Tous les parcours universitaires se comptent en semestres, à savoir 6 en Licence (bac + 3), 2 pour le Master (bac + 5) et 6 pour le Doctorat (bac + 8). Si la licence débouche "logiquement" sur une inscription en master, en revanche, à l’issue de ce dernier les étudiants sont libres de se porter ou non candidats à une inscription en thèse de doctorat. En effet, le master peut "suffire" à une qualification/insertion professionnelle de haut niveau (préparation aux concours...).

Écrit par Aymeric le dans Enseignement supérieur

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : hm6kd67bxv